25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 11:31

 

 

    Une plongée dans une Chine oubliée, faite de calligraphie et d'approche de la vie Taoïste, avec une touche de Bouddhisme Chan (libertaire et irrévérencieux).

    Dix ans d’immersion avec Fabienne Verdier, un long voyage intérieur et extérieur.

 

    Pour tous ceux qui pensent que l'art rime avec liberté.

 

 

    Présentation de l'éditeur:

 

    Tout quitter du jour au lendemain pour aller chercher, seule, au fin fond de la Chine communiste, les secrets oubliés de l'art antique chinois, était-ce bien raisonnable ? Fabienne Verdier ne s'est pas posé la question : en ce début des années 80, la jeune et brillante étudiante des Beaux-Arts est comme aimantée par le désir d'apprendre cet art pictural et calligraphique dévasté par la Révolution culturelle. Et lorsque, étrangère et perdue dans la province du Sichuan, elle se retrouve dans une école artistique régie par le Parti, elle est déterminée à affronter tous les obstacles : la langue et la méfiance des Chinois, mais aussi l'insupportable promiscuité, la misère et la saleté ambiantes, la maladie et le système inquisitorial de l'administration... Dans un oubli total de l'Occident, elle devient l'élève de très grands artistes méprisés et marginalisés qui l'initient aux secrets et aux codes d'un enseigne- ment millénaire.
    De cette expérience unique sont nés un vrai récit d'aventures et une oeuvre personnelle fascinante, qui marie l'inspiration orientale à l'art contemporain, et dont témoigne son extraordinaire livre d'art L'unique trait de pinceau (Albin Michel).

 

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 10:38

 

   Voici quelques photos du séminaire du Nouvel An, qui a eu lieu au Cente Culturel de l'ACK à Beaumont-La-Ferrière, du 29 décembre 2018 au 5 janvier 2019.

   Une rencontre très riche, dense, avec des explorations de l'esprit, des dialogues, un peu de silence, de l’amitié et de la bonne humeur.

 

   De nombreux thèmes ont été abordés, tel que:

 

   Pourquoi l’homme n’a-t-il pas changé, après toutes ces milliers années d’évolution ? 

   La liberté demande une grande discipline, une grande humilité. C’est un travail intérieur sans fin.

   Quelle est la nature du conditionnement ?

   Pouvez-vous regarder, observer, sans identité?

   Pouvez-vous regarder la vie non comme un problème, mais avec un esprit libre de tout problème?

   Qu'est-ce que la création? Quelle est l'origine de toute existence?

   Y a-t-il quelque chose de non manifesté qui n'a pas de commencement ni de fin?

 

   Merci à tout les participants pour leur présence et leurs apports.

 

Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.
Photos du séminaire du Nouvel An 2018/2019 à Beaumont La Ferrière.

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Photos rencontres
1 septembre 2018 6 01 /09 /septembre /2018 19:27

 

 

 Il y avait trois personnes marchant dans la nuit, le ciel nocturne scintillait de mille étoiles lointaines. On y distinguait également une planète du système solaire, et par moment des poussières stellaires venaient mourir en zébrant d'or le ciel de la terre. Il y avait des rires, de la complicité, l'air était rempli de joie de vivre, la présence de soleils lointains était comme autant de sourires et de rires partagés.

  Les trois amis regardaient tranquillement des constellations, observaient même la très proche galaxie d'Andromède. Il n'y avait aucune tension présente dans tout ceci, et au-delà des mots et des théories scientifiques, il y avait quelque chose de fécond. Quelque chose de profond, un mouvement intérieur indicible. Ce mouvement venant de l'esprit animait ces personnes, ainsi que l'univers entier, - celui-ci fait naître des galaxies, des mondes inconnus - et certains ne comprennent pas qu'il puisse également faire naître l'amour absolu, qu'il donne la liberté véritable.

   Seul ce mouvement sans mobile, sans règles intérieures, seul cela peut mettre un terme à l'illusion et à la souffrance. Il est une réalité inqualifiable, immuable qui est au-delà de l'homme, au-delà de ses jeux puérils tel que les religions et les rites, les croyances et l'adoration des textes.

    Ce soir il y avait trois humains dans la nuit, des milliards d'étoiles, des rires et des silences. Ce soir était baigné par une unité imperceptible, car cette marche nocturne était en fait le mouvement même du monde. Trois personnes marchaient dans la nuit, mais jamais il n'y avait eu trois esprits. Cette soirée pleine de joie était celle de l'esprit du monde, de la terre et des cieux. Celle de l'esprit qui s'étend au-delà des perceptions humaines, et les rires avaient touché des contrées inconnues, totalement vierges.

    Ce soir un sourire était né, et l'éternité avait ri avec l'univers entier.

   Un mot, un sourire, une étoile filante qui vous emporte dans son sillage. Plus rien n'existe sauf cette beauté innocente du monde, plus rien n'existe sauf cette générosité de la vie. Maintenant devant nous le monde connu n'est plus, et dans cette réalité autre, comment pourrait-on ne pas être submergé par l'amour ?

 

   Paul Pujol.

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans textes paul pujol
29 août 2018 3 29 /08 /août /2018 16:07

 

 

  Un enregistrement audio de France Inter, dans l'émission Sur les épauleS de Darwin.

 

  "Dans les ombres rêveuses", une exploration de ce qu'est la mémoire et l'oubli, la trace du passé. En deuxième partie une plongée dans le cerveau avec ses millions de neurones, et ses milliards de connexions...

 

  Voici la présentation de France Inter:

 

  Voir plus loin, dans l'invisible, à travers l'espace et le temps. Voir en nous, au plus profond de nous, découvrir ce qui demeure des innombrables expériences que nous avons vécues. Ce qui persiste de l'absence, malgré l'absence, par de-là l'absence, dans notre mémoire.

 

 

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 15:10

  

 

Suite au séminaire de la Vigogne à Valmorel en Savoie, voici quelques photos de cette belle semaine...

 

Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.
Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.

Vue de La Vigogne au matin. Un champ et les monts enneigés. Valmorel vue d'en haut. Jacqueline, et sa sœur Brigitte nos hôtes, et des vacanciers prêts pour une randonnée. Un vieux chalet Savoyard à Valmorel. Montagne et cabane. Fleurs de montagne. Rivière aménagée en escaliers à Aigueblanche. Fleurs de montagnes. Campanules bleues. Vue de la Vigogne au crépuscule.

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Photos rencontres