14 janvier 2022 5 14 /01 /janvier /2022 11:43

 

 

Voici un enregistrement (en deux parties)d'une visioconférence de novembre 2021, sur le sujet de temps,

ou plutôt sur le questionnement de sa réalité.

 

Le temps existe-t-il réellement?

Qu’est-ce que le temps? Est-ce juste une sensation, ou bien une mesure du mouvement de la vie ? Est-ce une simple convention

pour vivre en société ?

Le mouvement de la vie est indéniable, tout change et tout bouge autour de nous. Sur cette mesure du mouvement qui "est" devenu le temps, se greffe alors la notion de progrès. Cette notion ne donne-t-elle pas naissance au sentiment du temps psychologique ?

L'être humain pense pouvoir s'améliorer avec le temps, demain sera meilleur qu'aujourd'hui. Mais est-ce vrai?

 

Nous acceptons beaucoup de choses comme des évidences, nous ne les questionnons jamais.

Cette acceptation facile, nous leurre peut-être, ce que nous croyons être vrai, ne l'est peut-être pas.

 

 

Vidéo première partie.

 

Vidéo seconde partie.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 16:32

 

 

 

En 1960, Aldous Huxley est interviewé pour 

Radio Canada, par Hubert Aquin.

Document exceptionnel, où l'on entend l'excellent Français de ce grand écrivain et romancier, qui était un ami intime

de J. Krishnamurti.

 

 

La présentation de Radio Canada:

 

Rencontre exceptionnelle avec Aldous Huxley qui parle en français de ses débuts comme écrivain, des auteurs littéraires qui l'ont influencé, de son expérience de la drogue et des effets de celle-ci sur l'esprit, de son intérêt pour la psychiatrie et de ses projets littéraires. Il commente son volume, "Le Meilleur des mondes ", et donne son opinion sur la technologie moderne, la télévision et la surpopulation.

 

Source : Premier Plan, 12 juin 1960

 

Journaliste : Hubert Aquin Animateur : Raymond Charette

 

Encore plus de nos archives : https://ici.radio-canada.ca/archives/...

 

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 09:08

 

 

Lors du dernier séminaire à Angoulême, nous avons réalisés

cet entretien au sujet du vide, du néant, et de l'acte créateur.

 

Cette vidéo se présente en deux parties, avec pour chacune, quelques indications écrites sur les thèmes explorés.

 

Nous vous souhaitons un bon visionnage.

 

Dans cette première partie de notre entretien, voici les différents thèmes qui ont été abordés : Le vide n’est pas le néant, ce n’est pas du tout du nihilisme. La fin véritable qui crée le vide, entraîne la naissance, la création d’autre chose, le vide est une terre fertile. Le désir d’ailleurs est le déni du présent. Quand l’esprit est calme, profondément en paix, il ne cherche plus d’expériences extraordinaires. Peut-on vivre autrement, avec un esprit méditatif, hors du temps ? Sans avoir aucun but, sans projection vers un avenir psychologique, et être sensible à la beauté de la vie ?

 

 

Dans cette deuxième partie de l’entretien, voici les différents thèmes explorés : Souffrir est considéré comme normal par la société. On consomme tout, le matériel et aussi le spirituel. Le désir d’expériences extrêmes et un désir d’anéantissement du moi. La flamme intérieure ne dépend de rien. La peur fausse toute action. La mauvaise compréhension du vide mène au néant. Quand quelque chose finit dans l’esprit, attendons un peu, restons dans cet endroit devenu libre, et laissons fleurir par elle-même une nouvelle action (sans

effort de la volonté).

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 09:07

 

 

Qu’est-ce que la peur? Est-ce au final, la peur de la mort,

vraiment, est-ce que cela est vrai?

La mort est une totale inconnue, donc nous ne pouvons la connaître. Nous avons peur, non de la mort elle-même, mais de ce que nous pensons d’elle....

 

Par contre ce que l’on connaît évidemment, c’est la vie, avec toutes sa beauté et sa souffrance, ses peines et ses joies. Et c’est donc là que se situe notre problème, nous sentons que nous ne sommes pas libres, que nous ne connaissons que l’attachement. Et parce que nous sommes attaché, nous avons peur de perdre nos différentes possessions, et au final de perdre la vie elle-même.

 

Ce manque de liberté crée notre souffrance et nous isole, nous sépare de la vie et de son immense mouvement. Il faut être libre, avoir un esprit avec un espace immense, avec une vie belle et subtile, pleine et riche, complexe, alors quand vient l’heure de la mort, il n’y a pas de peur, n’y de regret.

 

Partager cet article
Repost0
Paul Pujol - dans Vidéos
28 mars 2018 3 28 /03 /mars /2018 10:59

 

 

Nous vous présentons une conférence suivie de questions-réponses,

donnée à la Librairie Chemin Faisant à Aix les bains

en Savoie, en mars 2018.

 

Thème principal de cette intervention : L’esprit libre des pensées.

 

Notre esprit est dominé par la pensée, qui s’impose et s’invite en nous, cela que nous en ayons besoin ou pas. Nous constatons que la pensée domine l’esprit, qu’elle est devenue très importante, et que son utilisation permanente engendre de nombreux problèmes, égocentrisme, isolement, séparation, violence, impossibilité d’être au présent.

 

Devant ce constat, de très nombreuses personnes préconisent comme remède de faire taire la pensée, et de l’arrêter par toutes sortes de méthodes et d’exercices. Donc on propose la lutte, et comme une volonté de

détruire le mouvement des pensées.

Mais la pensée est une partie de nous-mêmes, vouloir la faire taire, c’est brimer une partie de soi. La pensée à sa vie dans l’esprit, c’est comme les nuages qui existent dans le ciel, ils y ont leurs places.

« Vouloir arrêter les pensées c’est comme arracher les nuages du ciel. »

 

Qu’existe-t-il au-delà de la pensée, qu’est-ce alors que l’esprit ?

L’esprit libre des pensées découvre un grand silence et une paix immuable. Dans cet immense silence, on devient sensible à la vie dans sa totalité,

alors l’amour fleurit dans le monde.

 

Partager cet article
Repost0
Paul Pujol - dans Vidéos