Informations et activités

 

Accueil

Rencontres

Photos de rencontres

Audio

Vidéos

Textes

Livres

Librairies partenaires 

 

Vous pouvez aussi nous suivre sur:

Facebook YouTube          

Rechercher

Newsletter

Ma Newsletter

19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 17:07

 

 

   Voici une critique sur le livre "Senteur d'éternité" publié sur le hub litéraire      

       Babelio

 

 

 

     Senteur d'éternité

            

« Boire à la source vive » et nous y faire boire.
« Le rôle d'un homme libre des chaînes du temps, est d'essayer de faire en sorte que d'autres hommes puissent s'éveiller à leur tour ».
C'est le « pari » tenu par l'auteur Paul Pujol en nous offrant ces pages conçues depuis que son regard a croisé celui de Jiddu Krishnamurti, philosophe anglo-indien inclassable.
Durant des décennies, ce dernier a parlé tout en refusant d'être considéré comme un maître, un gourou.
Son message a traversé les temps et comme « l'aigle », il plane au-dessus de nous.
Paul Pujol n'échappe pas à l'ombre puissante et restructurante qui a bouleversé nombre des conditionnements et préjugés universels.
A travers « Senteur d'éternité, nous retrouvons tous les thèmes chers à Krishnamurti.
Les chapitres successifs développent différentes notions (vérité, liberté, certitudes, observation, écoute, religion, connaissance de soi, le fait, ce qui est, etc...) qui posent une réflexion et un questionnement sur l'homme et le monde en toute liberté.
Ces chapitres sont entrecoupés de délicats poèmes libres où l'on ressent le souffle même de l'auteur qui, en quelques phrases sensibles, envoie tout l'oxygène qu'il reçut de cette rencontre.
C'est peut-être en ces moments que l'auteur se livre le plus.
Recevoir en un seul regard, en une compréhension évidente et immédiate, embrassant la totalité de cette perception est le chemin que nous montre pas à pas Paul Pujol.
Dans ses « Commentaires sur la vie », Krishnamurti ne fait aucune abstraction de la vie qui l'entoure lors de ses entretiens, son attention est sur le qui-vive permanent.
Paul Pujol est également présent à l'écoute et à l'observation lorsqu'il nous narre diverses rencontres.
On le suit, tapi dans un coin et on voit ce qui est, on est dans le fait. On vit l'instant dans la lecture.
Pour le néophyte, certains passages me sont apparus parfois d'une densité telle que je crains une difficulté d'approche de cette pensée neuve, inhabituelle.
Lire et relire les ressentis de l'auteur ne peuvent qu'aboutir à explorer, questionner, découvrir, percevoir et se percevoir sans vouloir...
Les poursuites éternelles de l'homme sont décortiquées. Et si c'était dans cette prise conscience que se trouvait la vraie liberté, délestée de ses lourds bagages que le « connu » nous fait porter.
L'auteur nous montre et nous démontre que « la vérité est un pays sans chemin ».
« Ne laissez pas les mots penser à votre place, ayez une parole habitée » a dit Krishnamurti.
C'est ce qu'a fait l'auteur, à nous de trouver les nôtres... après cette lecture.

 

Par Lune, le 30 mars 2012.

 

Pour voir cette critique, cliquez sur le lien suivant :    

http://www.babelio.com/livres/Pujol-Senteur-dEternite/316532#critiques

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Paul Pujol - dans Presse-Média