28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 16:32

 

 


  Nous tenons à préciser tout de suite que c'est bien l'origine étymologique de ce mot qui nous importe, et non la croyance religieuse.
  Nous tenons a rappeler que les croyances sont des créations de l'esprit; donc nous ne croyons évidemment pas au diable, au bon dieu , ni à tous les saints ou aux différentes divinités inventées par l'homme...


  Diable: n.m. du latin chrétien diabolus " diable",  pris au grec diabolos de même sens , adjectif signifiant en grec classique "qui désunit, qui sème la haine".
 


  Il est à noter que c'est bien la désunion qui est mise en avant, et nous voyons que l'humanité est divisé par les nationalités, les religions, la politique et toutes les différentes chapelles de pensées ou de spécialistes.
  La désunion c'est évidemment la séparation, avec la création de camps, de parties. Une fois ces parties établies, elles s'observent, se comparent, se distinguent et se renforcent; en fait elles se différencient.
Une fois cette différence établie, cette définition de soi, on regarde l'autre comme un étranger, comme un barbare.
Et nous voyons malheureusement que ce qui suit la désunion, c'est inévitablement l'apparition de la méfiance, de la défiance, et au final, c'est la peur et la haine de celui qui est différent, le rejet de l'autre.

  La désunion, c'est la semence de la haine, et immanquablement cela conduit à la violence et à la barbarie. 

 

  Nous en avons malheureusement la confirmation par l'actualité sordide qui monte en Europe à propos des migrants...

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Ethymologie