25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 12:18

 

neptune

 

   La planète Neptune découverte en 1846 (le 23 septembre) par Urbain Le Verrier, va effectuer depuis cette date sa première révolution autour du soleil. C'est à dire que cette planète fait un tour complet (révolution) autour du soleil en 165 ans, et donc elle va fêter sa première année neptunienne depuis la découverte de Le Verrier.

    L'unité de référence est l'année terrestre, en effet la terre fait une révolution autour de notre étoile en 365/366 jours. Mais Neptune est beaucoup plus éloignée, a environ 4,5 milliards de km du soleil, c'est à dire trente fois la distance Terre/soleil. Cette distance énorme entraîne que son année correspond à 165 de nos années terrestres.

    Rappelons que Neptune est la huitième planète du système solaire.

     Photo: http://www.astronomes.com/c8_solaire/p832_neptune.html

 

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 19:26

 

 

  En 1997, le peintre français Olivier Debré avait proposé à la chorégraphe Carolyn Carlson de mettre en mouvements ses décors.

 

  Cette collaboration a donné naissance à "Signes", un ballet contemporain remarquable articulé sur le thème du sourire.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 20:06

 

 

  Conférence par Fabienne Verdier - 9 juin 2013 | Groeningemuseum, Bruges

   Enregistrement de la conférence de Fabienne Verdier, le 9 juin 2013 au Groeningemuseum (Museé Groeninge) à Bruges à l'occasion de l'exposition "Fabienne Verdier. Hommage aux maîtres flamands". 

   Cette exposition à lieu du 4 mai jusqu'au 25 août 2013 au Groeningemuseum (Museé Groeninge) et au Sint-Janshospitaal (l'Hôpital Saint-Jean) à Bruges.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 19:08

 

  Il nous semble important de connaître le point de vue de la science concernant le fonctionnement du cerveau. Avoir une bonne culture scientifique et être au courant des dernières avancées et découvertes, c'est primordiale pour rester en contact avec son époque.

     

  Donc voici un lien vers un site assez pédagogique, avec différents niveaux de lecture, allant de " débutant " jusqu'à " avancé ".

 

 

 

Le cerveau à tous les niveaux.

 

  Par contre, naturellement gardons notre libre arbitre, et tenons-nous informés en restant vigilant sur ce que l'on nous dit.

 

  Il peut aussi exister des dogmes dans la science, comme partout ailleurs. Mais ce site est vraiment très bien fait, avec de nombreuses informations et explications pertinentes.                   

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 17:48

 

  Nous avons vu dans un article précédent(  Les arbres communiquent entre eux. ), que des végétaux pouvaient changer la composition de leur sève, afin de lutter contre des prédateurs qui mangeaient leurs feuillages.

  Il a aussi  été démontré que les plantes pouvaient émettre des gaz volatiles pour communiquer entre elles, afin de communiquer des informations sur des dangers potentiels. Dans notre article sur les acacias et les antilopes Koudous (voir plus haut), les acacias communiquaient entre eux.

 

  Mais il vient d'être démontré que des plantes d'espèces différentes communiquent aussi entres elles, la communication étant ici l'échange d'informations très simples naturellement.

  Des chercheurs finlandais ont montrés qu'un bouleau se protégeait de ses différents prédateurs, grâce à son voisin rhododendron. Ce dernier a un système de défense qui  synthétise des composés répulsifs, éloignant ainsi des larves de papillons de nuit.

  Le bouleau absorbe par son feuillage une partie des substances volatiles émises par le rhododendron, et se protège à son tour des larves de papillons. 

 

  On considère bien souvent des éléments de manière séparés, alors que tout est relié et en relation; la réalité est bien plus riche et vaste quand on examine, non pas les éléments isolés, mais leurs relations qui les engendrent et qui les modifient dans le temps.

 

 

Réf: Science et vie N° 1112, page 17. Mai 2010.  

Partager cet article

Repost0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures