17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 09:32

 

 

  Voici quelques photos du séminaire de cet été 2020, rencontre qui c'est déroulé du 2 au 9 août au centre de Beaumont La Ferrière.

 

   Une grande et belle semaine d'étude de l'enseignement de J. Krishnamurti, avec beaucoup d'amitié et de convivialité...

 

Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Photos du séminaire d'été 2020 à Beaumont-La-Ferrière
Partager cet article
Repost0
30 mai 2020 6 30 /05 /mai /2020 10:43

 

 

Du 2 au 3 octobre 2021.

 

Séminaire d'étude de

l’enseignement de J. Krishnamurti.

 

Rencontre en ligne.

 

Un weekend en ligne, fait de dialogues et d'exploration, 

basé sur l'étude d'un texte de J. Krishnamurti.

 

 

"L'épanouissement intérieur."

 

 

  "Krishnamurti : Je pense que ce serait une bonne chose qu'ensemble, ce matin, nous nous demandions si, ici même, dans cette communauté, chacun de nous s'épanouit, grandit intérieurement.

Ou si nous avançons, chacun dans une étroite ornière, de sorte que, abordant la fin de notre vie, nous nous rendrons compte que nous n'avons jamais saisi l'occasion de nous épanouir totalement et nous passe­rons les jours qui nous resteront à le regretter.

Voulez-vous que nous parlions de cela ?

   Nous devrions tous, je pense, non seulement en tant qu'élèves à Brockwood, mais aussi en qualité d'éducateurs, nous demander si intérieurement, et peut-être aussi exté­rieurement - l'un et l'autre étant en fait liés - nous nous développons, non pas si nous gagnons en taille et en vi­gueur, mais si intérieurement, psychologiquement,

nous fleurissons..."

 

 

J. Krishnamurti, "L'Epanouissement intérieur." 

1982 Association Culturelle Krishnamurti France  

1977 Krishnamurti Foundation Trust Ltd, Londres. 

 

 

 

   Le texte proposé servira de fil conducteur au dialogue, nous allons le lire et l’étudier ligne par ligne. A chaque paragraphe (ou quand nous le désirerons), nous stopperons la lecture et nous dialoguerons sur ce qui nous interpelle ou pose question, et nous essayerons naturellement de faire le lien avec notre vie quotidienne de tous les jours. Nous n’acceptons rien par avance et nous examinons ce que dit

Krishnamurti, avec doute et hésitation

 

Nous vous recommandons de lire le texte avant la rencontre. Cette lecture préalable étant en quelque sorte une préparation personnelle, qui vise à donner de la profondeur à nos échanges.

 

Animation :

 

 La rencontre sera animée par Paul Pujol, mais il est évident que tous les participants sont en quelque sorte également animateurs. Nous portons tous, et chacun la responsabilité de nos paroles et de nos actions. Donc chaque personne est responsable de la qualité des échanges, et chacun participe à la création d'une atmosphère favorable à l'écoute de soi et de l'autre.

 

Etat d'esprit du séminaire :

 

Nous tenons à rappeler que l'étude des "enseignements" de J. Krishnamurti se fait sans aucune forme d'idolâtrie, et sans aucune dévotion stérile envers sa personne. Ses paroles ne représentent pas pour nous une autorité quelconque, nous les étudions pour essayer de les comprendre, et pour voir la vérité qui s'y trouve.

Il va de soi que, n'acceptant pas J. Krishnamurti ou ses paroles comme des autorités, nous n'acceptons évidemment aucune autre autorité. Que ce soit une religion (Orientale ou Occidentale), un maître à penser, un guru spirituel, un groupe ésotérique ou autre.

De même, nous rejetons toute croyance, rituel ou dogme.

Cela n'est pas le résultat d'un mépris ou d'une arrogance, mais nous voyons très clairement que pour comprendre quoi que ce soit, il faut voir par soi-même directement, et non pas voir par le regard ou l'interprétation d'un autre. Pour voir directement notre manière de vivre, nous devons expurger l'esprit de toutes ses croyances.

La Liberté est essentielle à toute démarche d'investigation.

 

 

Paul Pujol  

 

Horaires :

 

Début du séminaire samedi 2 octobre à 10 h,

clôture du séminaire dimanche 3 octobre à 17 h.

 

Horaires type d'une journée :

10 h 00 : Lecture du texte, dialogue et exploration.

12 h 00 : Pause déjeuner.

14 h 30 : Reprise de la lecture et du dialogue.

17 h : Fin de la session de dialogue.

 

La rencontre à lieu en ligne :

Après l'inscription (avec le virement pour la participation), un lien avec mot de passe, vous seront envoyés pour chaque journée.

 

Tarifications :

Participation sur inscription.

Tarifications 40 € pour l'ensemble du weekend,

une journée seule 25 €.

 

Inscriptions, et renseignements :

 

Il est demandé de s'inscrire avant la date butoir du 1 octobre.

Un RIB se trouve en bas de page pour effectuer votre virement.

Contact : Paul Pujol

06 82 33 09 05  / pujolpaul@msn.com

 

 

Organisation : Paul Pujol.

 

Relations et Connaissance de soi: www.paul-pujol.net

37 route de Reyrieux 01600 Trévoux

N° SIRET: 38296700800063

 

 

Voir ci-dessous le texte de la rencontre (en deux parties),

ainsi que notre RIB

Partager cet article
Repost0
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 10:56

 

 

 

  Je voulais partager avec vous, cette réflexion sur l'événement de la crise sanitaire, et sur notre relation face à cet état de fait.

   Beaucoup de personnes ont eu une appréhension et une angoisse forte, en raison du virus lui-même bien évidemment, mais également en raison de l’avalanche d’informations et d’avis « d’experts » dûment mandatés par les différents médias.

 

   Nous avons découverts que d’éminents professeurs pouvaient avoir des avis différents sur la situation, avis pouvant parfois même être opposés. Devant tous ces renseignements nombreux et contradictoires, bon nombre de personnes se sont sentis sans doute « perdus », et ont eu une angoisse, non plus lié uniquement au virus, mais lié à l’incertitude du savoir de l’homme face à cette maladie.     

   Pourrait-on dire que tout cela nous a ramené à notre état d’ignorance ? Ou bien nous pouvons voir,  que la vie est en grande partie faite d’imprévus et d’inattendus. Mais cela n’est pas une nouveauté, nous le savons consciemment ou bien inconsciemment, nous le devinons et nous l’avons toujours su…

   Mais que révèle donc cette actualité, il y a le fait, la maladie qui court sur le monde ; et il y a les commentaires sur le fait, fort nombreux et contradictoires (parfois farfelus, parfois sérieux). Il y a la beauté de la terre, la belle lumière du printemps et de l’été à venir, et il y a aussi du danger, le prédateur qui rôde dans la savane ou le virus invisible que nous côtoyons.

 

   Nous savons tout cela, pour les choses agréables, pas de soucis, nous pouvons nous y perdre avec délectation, et la plupart en use avec excès jusqu’à l’enivrement des sens. Par contre pour ce qui est « désagréable », évidemment nous le fuyons, le refusons et désirons l’oublier. Mais désirer « oublier » quelque chose, en somme, c’est encore y penser, et donc ce désir d’oubli est absurde et totalement inefficace.

   Les choses dites « désagréables », en fait nous ne les oublions jamais, mais nous ne voulons pas en parler, nous ne voulons pas en discuter, ni disserter sur elles. Nous faisons semblent d’avoir oublié, on connaît l’existence de la mort, mais on feint de l’oublier, et cela nous fait croire alors qu’elle n’existe peut-être pas…

   L’oubli volontaire n’en est pas un, il parle de que l’on dit avoir oublié. C’est un silence qui n’en est pas un, il y a toujours un murmure en lui.

 

   Et donc voilà cette crise sanitaire qui arrive, l’oubli volontaire ne peut résister face à l’afflux d’informations alarmantes. La maladie, la mort et la crainte viennent nous rendre visite, notre quotidien est rempli de leurs sombres présences. Puis, les paroles des uns et des autres, sensés rassurer, expliquer et « rationaliser » la situation, toutes ces paroles, ces mots et ses phrases, tous ces bruits ne viennent que renforcer l’incertitude et le doute, voir crée même le désarroi.

 

   Avoir quelques informations semble normal et certainement justifié. Mais en avoir énormément, presque en permanence, semblent cependant fort néfastes.

   Nous ne pouvons plus faire semblant d’oublier, comme nous l’avons vu plus haut, mais l’opposé, c'est-à-dire y penser constamment est un autre écueil. L’actualisation permanente du danger par les mots, ne nous rends-t-il au final plus craintif, et par là plus vulnérable ? Cela cultive la peur dans l’esprit, nous pouvons être touché par ce virus cela est probable, mais pas certain. Ce virus fait partie de notre vie, mais il n’est pas notre vie, il n’est qu’une partie, une portion congrue d’une chose bien plus immense.

 

   Notre action, notre vie peuvent-être parasitée par une médiatisation et une préoccupation constante. Au-delà même de ce virus, nous pouvons être remplis d’angoisse, et celle-ci peut alors nous rendre vulnérable et nous affaiblir, et parfois cette angoisse, cette peur peut aussi nous rendre malades.

   Peut-on ne pas désirer oublier, ne pas nier « ce qui est », avoir quelques informations, puis rester tranquille et goûter au silence ? Pas un silence qui se fait parce que nous avons peur de quelque chose, mais ce silence qui vient quand la peur n’est pas là.

 

   « Oui c’est vrai, la maladie, la mort peut m’emporter aujourd’hui. Mais tôt ce matin, dans le jardin, il y avait plusieurs mésanges noirs qui volaient en tout sens. Des fleurs s’ouvraient pour recevoir la chaleur du jour, il y avait une belle lumière, la beauté de la terre était si intense. L’amour était là et il se répandait sur le monde entier, sans fin… »

 

 

   

 

   Paul Pujol.

Partager cet article
Repost0
Paul Pujol - dans textes paul pujol Paul Pujol
29 février 2020 6 29 /02 /février /2020 15:29

 

Du 14 au 20 août 2021.

Rencontre d’été en Savoie.

 

Séminaire d’étude de

l’enseignement de J. Krishnamurti.

 

A Le Pré, Les Avanchers Valmorel (73).

Un séminaire d’étude, basé sur des DVD de Jiddu Krishnamurti. Il y aura des dialogues, des échanges, du silence, et des promenades dans la montagne.

 

 

Le thème général sera:

 

 « L’esprit libre de la peur et

de la souffrance. »

 

Dans ce séminaire, il s’agit d’étudier en profondeur l’enseignement de J. Krishnamurti, de le questionner, de l’explorer. Pendant cette semaine, nous essayerons de mettre en œuvre une compréhension au-delà du mental, une vision subtile et pénétrante de l’esprit.

Pourquoi étudier cet enseignement ?

 

Nous sommes tous confrontés à la souffrance dans nos vies, et pourtant personne ne désire vivre cela. Nous abordons évidemment la vie avec notre esprit et le mouvement de la pensée. Se pourrait-il qu’il existe des dysfonctionnements dans notre esprit qui favorisent la souffrance ? Krishnamurti nous parle de cela, de l’esprit et de son fonctionnement, de la création et de la fin de la souffrance. Son enseignement est un immense voyage au sein même de l’esprit, qui englobe et dépasse le mouvement de la pensée. Etudier cet enseignement, c’est aborder les confins de la pensée, et découvrir une manière totalement neuve de vivre.

 

Activités :

 

Comme support d’étude, nous regarderons une série de DVD de

causeries de Krishnamurti, réalisée à San Diégo en 1970.

Vous pouvez visualiser ces causeries sur ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=ojjZut2-fu0&list=PL1n30s-LKus5Gonnrq2Ul2u2AfpwQC8Hn&index=161&t=5s

 

 

Nous aurons ensuite des dialogues entre nous, ces échanges ne sont pas des débats d’opinions, ou des séances de psychothérapie collectives. 

Nous n’acceptons rien par avance et nous examinons ce que dit Krishnamurti, avec doute et hésitation. Dans cette étude il s’agit de bien faire corps avec son enseignement. Ces dialogues sont des explorations des mécanismes de la conscience, ils doivent être menés sérieusement, avec une réelle affection entre les participants. Nous entreprenons un voyage de l’esprit et dans l’esprit, nous faisons cela en direct et surtout,

nous « apprenons ensemble ». 

Une petite bibliothéque des livres de Krishnamurti, serra

également mise à votre disposition.

Le lieu du séminaire :

 

"La Vigogne"

Notre séminaire se déroulera dans un ancien hôtel transformé en maison familiale de vacances. La Vigogne est à 1200 m d'altitude. C'est un grand chalet de trois étages entouré de balcons, nous partagerons le lieu avec des vacanciers venus profiter de la montagne et du grand air. Particulièrement bien ensoleillé, le chalet se situe dans le village du Pré, à 2 km de Valmorel et aux portes du Parc national de la Vanoise. La Vigogne est placée dans une magnifique vallée très dégagée. Vous trouverez tous les services et commerces à proximité dans Valmorel.

La Vigogne: Le Pré 73260 - Les Avanchers Valmorel

Tél : 04 79 09 81 89 / www.la-vigogne.com

Horaires de la rencontre

 

Début du séminaire : Samedi 14 août

- 17h : Arrivée et accueil des participants.

- 19 h : Présentation du séminaire et des participants.

- 20 h : Dîner.

Fin du séminaire : Vendredi 20 août.

- 7h30 à 9h : Petit déjeuner.

- 9h à 10h : Nettoyage des chambres, clôture du séminaire et départ. Les chambres doivent être libres à 10 h.

 

Programme journée type (susceptible d’aménagements…).

- 8 h à 9 h : Petit déjeuner

- 9 h 30 à 11 h 30 : DVD Krishnamurti (suivie d’une courte pause) et dialogue entre les participants.

- 13 h : Déjeuner (possibilité de pique nique tous les jours, pour

ceux qui veulent faire une promenade en début d’après-midi).

Temps libre jusqu'à 16 h.

- 15 h 30 à 18 h 30 : Reprise du dialogue et approfondissement.

- 20 h : Dîner.

 

Dans la semaine, il y aura une journée entière, et une demi-journée de balade dans la montagne environnante. Prévoir des chaussures de marche, un sac à dos et une gourde (voir un chapeau pour le soleil…).

Organisation et animation :

 

La rencontre est organisée par Paul Pujol (en tant que membre du Réseau ACK), il en sera également l’animateur, mais il est évident que tous les participants sont en quelque sorte également coresponsables. Chacun apporte avec lui une ambiance, une couleur, et c’est la somme de ce que nous amenons qui crée la couleur de ce séminaire. Donc chaque personne est responsable de la qualité des échanges, et chacun participe à la création d’une atmosphère favorable à l‘écoute de soi et de l’autre.

 

  Paul Pujol explore et étudie les enseignements de Krishnamurti depuis près de quarante ans. Il anime des rencontres et séminaires autour de la connaissance de soi depuis 2005. Il est également l'auteur de deux livres.

 

Pour les activités quotidiennes (mettre la table, vaisselle, nettoyage des chambres), nous demandons une action participative de chacun. Ces actions font parties intégrantes du séminaire. Elles nous permettent de faire le lien avec les autres personnes présentes à la Vigogne (vacanciers, personnels), et avec la vie de tous les jours, dans ces gestes du quotidien. Cela nous permet aussi de réduire certains frais et de proposer des tarifs les plus bas possibles. Nous vous remercions de

votre compréhension bienveillante.

Vigilance sanitaire :

Nous attirons votre attention sur une certaine vigilance au niveau sanitaire, nous devons prendre soin de la santé de tous. La Vigogne est assimilée au domaine de l'hôtellerie, le pass sanitaire est donc obligatoire pour cette rencontre.

L'hébergement :

 

En pension complète. Chambres deux ou trois lits,

toutes avec un balcon. Douches et toilettes à chaque étage.

Commodités :

 

Les draps sont fournis, mais vous devez amener vos serviettes de bains. La vigogne n'est pas un hôtel, c'est une maison familiale, aussi une aide est demandée pour mettre et débarrasser les tables, pour essuyer la vaisselle. Il est également demandé, de nettoyer et laisser les

chambres propres au départ.

 

Tarifications et réservations :

 

Séminaire d’étude J. Krishnamurti du 14 au 20 août 2021.

Pension complète (avec option repas végétariens) : 360 €.

Ajouter le coût du séminaire : 200 €.

Réservations :

Effective à réception d'arrhes de 200 €

 Voir le document PDF de réservation à remplir.

En cas de décisions gouvernementales liées à la crise sanitaire (reconfinement stricte, fermeture administrative des lieux d’ébergement…), entraînant l’obligation d’annuler du séminaire.

Les arrhes vous seront intégralement remboursées.

Inscriptions et renseignements :

 

Le nombre de places étant limité pour des raisons sanitaires, il est fortement recommandé de s'inscrire au plus tôt. A noter que les inscriptions se font par ordre chronologique.

La date butoir pour les inscriptions est fixée au 7 août.

 

Pour tous renseignements  :

Paul Pujol 

06 82 33 09 05 / pujolpaul@msn.com

37 route de Reyrieux 01600 Trévoux

Relations et Connaissance de soi : www.paul-pujol.net

SIRET : 38296700800063

Accès à la Vigogne :

Voir le document PDF joint.

 

Relations et Connaissance de soi: www.paul-pujol.net

Paul Pujol, 37 route de Reyrieux

01600 Trévoux / France

SIRET: 38296700800063

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2020 1 27 /01 /janvier /2020 09:34

   

    La vérité ne peut être lénifiante, faisant dormir

tranquillement l'esprit des hommes.

    La vérité c'est un coup de tonnerre dans la monotonie

atone des hommes, elle brise le confort

et l'habitude de penser.

    Aussi elle ne peut accepter aucun comportement obséquieux,

actions basses et obscènes des divers disciples serviles.

    La vérité brise les conventions et l'enlaidissement des cœurs.

- En voyant ce qui est, elle met fin à ce qui est.

Partager cet article
Repost0
Paul Pujol - dans textes paul pujol Paul Pujol