23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 09:23

 

 

   Les éditions du Seuil rééditent une excellent livre de Zéno Bianu (paru initialement en 1996 sous le titre "Krishnamurti ou l'insoumission de l'esprit").

   

   Ce livre court et concis est une approche subtile et vivante de l'enseignement de J.Krishnamurti.

 

 

 Présentation de l'éditeur.

 

   Rares sont les voix qui ne cherchent pas à endormir l'inquiétude, qui affrontent au plus près l'inconfort d'exister. Qui nous parlent de nous, non pas tels que nous devrions être, mais tels que nous sommes - sans jamais voiler notre énigme.

   Krishnamurti (1895-1986), c'est avant tout la force d'une parole juste, vivante, splendidement insoumise. Parole de haute désobéissance, qui marque les limites du savoir et invite à un bouleversement total du mode d'être.

   Que serait une nouvelle présence au monde, Une liberté parfaite ? Une sagesse de l'instant ? Un amour infini ? Et - risquons-le - une terre un peu plus fraternelle ? C'est pour creuser, hanter ces questions que ce livre a été écrit.

   Ni biographie ni étude, mais essai, au plein sens du terme. Attentif à restituer Krishnamurti dans sa lucidité fulgurante, hors normes. Attentif à ne jamais séparer la vie spirituelle de la vie quotidienne. Attentif à notre présent vivant - à notre émerveillante banalité.

   On ne sait si le siècle qui vient sera métaphysique, mais pour ne pas mourir, il devrait être krishnamurtien.

 

   Z.B.

 

   Zéno Bianu

   Né en 1950 à Paris, a publié plusieurs ouvrages de poésie, du Manifeste électrique (1971) à Fatigue de la lumière (1991), adapté des auteurs baroques (Lope de Vega, Marlowe) pour l'Odéon-Théâtre de l'Europe, et traduit nombre d'œuvres dans le domaine des mystiques orientales.

 

  Voir le lien : Editions du Seuil 

 

 

   Les Presses du Châtelet éditent une nouveau livre de J.Krishnamurti "Renaître chaque jour".

   A noter que ce livre n'est pas tout à fait une nouveauté, c'est une réédition d'un ouvrage de 1966 "L'homme est son image" (réalisé par le Saanen Gatherings Comittee), mais totalement épuisé aujourd'hui.

   C'est une bonne chose que ces textes soient réédités, donc merci aux Presses du Châtelet pour ce livre.

 

 

   Présentation de l'éditeur :

 

   L’état de désordre dans lequel nous vivons est la racine même de nos contradictions. Chacun porte en lui le conflit et la confusion qu’il convient de dépasser pour atteindre un renouveau de l’esprit.

   Dans ces conférences, données à Paris et Saanen en 1965, Jiddu Krishnamurti explique que chacun doit se libérer de la structure psychologique de la société, qui n'est que cupidité, ambition, implacabilité, brutalité. Se transformer nécessite de rétablir l'ordre en nous-mêmes, dans nos points de vue, dans nos échelles de valeurs et dans la société.

  

   Changer, dit Krishnamurti, c'est avoir assez de liberté pour créer de l'ordre. Afin de renaître chaque jour par une discipline sans conformisme.

 

  Voir le lien : Presses du Châtelet.

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 11:24
 
    
Voiçi deux nouveaux livres de J.Krishnamurti parues récemment.
 
   
   Publié en décembre 2014 aux Editions Shychronique :
  
   "L'essentiel est l'art de vivre."
 
Essentiel est l'art de vivre   
 
  Présentation de l'éditeur :
  Cet ouvrage réunit les enseignements essentiels de Krishnamurti en 17 textes, dont 14 inédits en français. Le philosophe y explore ce qu´il appelle « l´art de vivre » en abordant les sujets les plus fondamentaux : la liberté véritable, vivre une vie libre de tout conflit et de toute confusion, agir avec clarté et précision, comprendre la mort et savoir mourir, ou découvrir le sacré dans notre quotidien.

  Ces enseignements nous aident à nous libérer des entraves de la souffrance et de la peur afin de mener notre vie avec intelligence, simplicité et un profond amour.

  Krishnamurti déclara : «La Vérité est un pays sans chemin et vous ne pouvez l´approcher par quelque voie tracée que ce soit». Dans un contexte de retour du religieux et de crispations idéologiques, son message vibre d´impertinence et de liberté.

  J. Krishnamurti fut pris en charge à l´âge de treize ans par la société théosophique, qui voyait en lui « l´Instructeur du monde » dont elle avait proclamé la venue. En 1929, il répudia avec fermeté cette image messianique et prononça la dissolution de l´organisation qui s´était constituée autour de sa personne. Il consacra dès lors sa vie à voyager à travers le monde pour donner des entretiens publics ou privés afin d´exposer ses idées, jusqu´à sa mort en 1986.

 

  Voir le lien :  http://synchronique-editions.com/catalogue-ouvrage-ouvrage30.html

 

 

 

  Un autre livre publié en janvier 2015, aux Editions Les Presses du Châtelet :  

 

  "L'esprit de création".

  

L'esprit de création

 

       

    Présentation de l'éditeur : 

   «Ce que nous sommes compose la société. Techniquement, nous sommes prodigieusement avancés, mais moralement, spirituellement, nous sommes très en retard. Le progrès technique extraordinaire que nous connaissons va de pair avec une vraie carence morale.  

  L’homme que satisfont l’argent, sa situation, ses idées, ne peut jamais apercevoir la vérité. Seul l’homme mécontent cherche, interroge, demande, et finalement crée. Cet homme découvre la vérité car il est une révolution en lui-même, qui se traduit donc dans ses rapports humains. »
  Dans cet ouvrage, rassemblant deux conférences inédites en français, Krishnamurti rappelle les principes spirituels fondateurs de sa pensée : il faut libérer notre mental, engoncé par les conditionnements et les savoirs. Le chemin vers la libération intérieure passe par la prise de conscience de ce que l’on est. L’enseignement exigeant de Krishnamurti apparaît aujourd’hui comme une nouvelle façon d’appréhender notre monde et de le transformer.

 

Voir le lien : http://www.pressesduchatelet.com/livre/l-esprit-de-creati

 

 

Voir tous les artciles sur J.Krishnamurti présent sur notre site. 

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 08:43

 

Livre J.Krishnamurti Mettre fin au conflit

 

 

      Je tenais à vous informer de la sortie d'un nouveau livre de J.Krishnamurti, livre intitulé "Mettre fin au conflit" publié aux Presses du Châtelet.

     Cet ouvrage regroupe une série de onze causeries qui eurent lieu à Madras (Aujourd'hui Chennai) en 1947, du 26 octobre au 28 décembre.

     Le moment historique est important, l'humanité sort juste de la deuxième guerre mondiale, et de nombreux bouleversements ébranlent alors le monde.

     Quand la guerre éclate en 1939, Krishnamurti se trouve à Ojai sur la côte ouest des États unis, non loin d'Hollywood. Pendant toute la durée de la guerre, on interdit à Krishnamurti de donner des conférences et pendant cette période il ne pu voyager à l'étranger. Pour la première fois depuis que la Société Théosophique avait jeté son dévolu sur lui, il a pu séjourner plusieurs années au même endroit et cela dans un certain isolement. Il fit néanmoins la connaissance (entre autres) d'Aldous Huxley avec qui il devint ami.

     Cette "retraite forcée" lui permis sans nul doute d'approfondir et d'enrichir son exploration des mécanismes de l'esprit.

 

     Quand Krishnamurti arrive en Inde en octobre 1947, l'Inde est indépendante depuis deux mois (15 août 1947). L'indépendance c'est faite dans la douleur, avec la partition de l'Inde, la naissance du Pakistan, ses massacres et ses déplacement de foules énormes...Dans cette euphorie patriotique, il est certain que Krishnamurti devait être bien seul a dénoncer le nationalisme comme étant un véritable poison...

     A ce moment l'expression de Krishnamurti explose littéralement, il s'est débarrassé des termes à tendances théosophiques, ou strictement orientaux. Son intellect s'est affiné grandement. Il s'exprime avec une profondeur et une aisance toute nouvelle, son enseignement prend alors un véritable envol.

 

 

     Voir le lien des Presses du Châtelet :

http://www.pressesduchatelet.com/livre/mettre-fin-au-conflit/

   

 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 11:47

 

 

  Krishnamurti l'ami précieux

 

 

  Yaurait-il eu de la précipitation dans la sortie de ce livre?

 

  Premièrement il ne s'appelle plus "Krishnamurti. L'ami précieux". Mais "Krishnamurti. Figure de Liberté".

 

Mais cela n'est pas vraiment le plus important, n'est-ce pas?

 

 

 

  Les écoles Krishnamurti: 

 

  Par contre, il y a différentes inexactitudes dans ce livre. Par exemple il n'y a pas que deux écoles fondées par Krishnamurti comme l'indique l'auteur. Il y en a neuf au total, une en Angleterre, une aux États Unis et sept en Inde.

  Vous pouvez consulter la liste de ces écoles ici: http://www.jkrishnamurti.org/fr/worldwide-information/schools.php

 

 

 

   Krishnamurti et l'éveil de la kundalini?

 

  L'auteur insiste sur certaines expériences vécues par Krishnamurti, notamment à Ojai en 1922, et il indique sans aucun doute que K a vécue "l'éveil de la kundalini". Il est vrai qu'Isabelle Clerc n'est pas la seule à émettre cette hypothèse, de très nombreux autres auteurs affirment la même chose, notamment Pupul Jayakar dans son livre consacré à la vie de Krishnamurti, voir:  Biographie de J.Krishnamurti.

  C'est un sujet délicat, voyons d'abord comment Krishnamurti lui-même nommait cet état. Il n'a jamais employé le mot de "kundalini", mais il nommait cela "le processus". Nous savons tous que K. prenait garde d'employer les mots les plus justes possibles, sans arrêt il a adapté son langage, pour être le plus précis et le plus concis. Or étant né dans une famille de brahmanes pauvres en Inde, il est évident qu'il connaissait toute cette histoire de kundalini, or il n'a jamais employé ce terme pour ces expériences...Il parlait du "processus" et pas de "la kundalini".

 

  Mais qu'est-ce donc que cette kundalini?

 

  Donc, petite explication concernant la kundalini: C'est une vision lié au Yoga et à une partie de la culture Indienne, la kundalini serait l'énergie cosmique lovée en bas de la colonne vertébrale. En pratiquant certaines asanas (postures de yoga) et méditations, l'éveil de la kundalini a lieu, elle se fait en remontant le long de la colonne vertébrale, en passant par les différents chakras (des centres d'énergie représentaient en générale par des lotus, ou par des petites roues). Quand la kundalini passe par le dernier chakra situé au-dessus de la tête, c'est l'union parfaite avec la divinité, et la libération définitive du Yogi...C'est la définition classique, traditionnelle, nous nous bornons à vous donner cette définition à titre d'information; en soi nous n'y accordons aucun intérêt particulier...C'est une définition qui fait partie d'un système de pensées, avec ses croyance et ses rites, et comme tout système celui-ci conditionne l'esprit.

  Si on étudie objectivement l'enseignement de Krishnamurti, si on lit ces livres et si on regarde quelques vidéos, on sait très bien que K. n'accordait pas une importance extrême au yoga; il relativisait cette pratique. Il a dit à propos du yoga: "c'est comme d'avoir les ongles propres", ou "c'est comme de se brosser le cheveux".  Mais certains vont dire, "Krishnamurti a pratiqué toute sa vie le yoga. C'est grâce a cela, sans aucun doute, qu'il a réussi à se libérer!" Là, il y a une certaine confusion, jamais K. n'a dit que le yoga pouvait aider à comprendre l'esprit. C'est une chose bonne pour entretenir le physique, tenir le corps en bonne santé. Voilà tout, ni plus, ni moins. Si on accorde trop d'importance au yoga, ou a une autre pratique, c'est que l'on est "attaché" au yoga ou à la méditation. Voyons bien on est attaché à une pratique, et on dit chercher la liberté? 

  

 Autre repère: Krishnamurti n'a-t-il jamais parlé de la kundalini dans tous ces dialogues ou écrits?

  Si justement, de nombreuses fois et toujours il a dédramatisé ces choses, et il dénonçait les croyances des yogis. Nous trouvons une réponse très simple dans un dialogue avec Susunaga Weeraperuma ("Krishnamurti, tel que je l'ai connu", par Susunaga Weeraperuma, page 98. Éditions Buchet-Chastel).Krishnamurti parle du yoga avec son interlocuteur depuis un petit moment quand il lui dit :

  " Je vous en prie, comprenez bien, expliquait K., que je fais du yoga seulement pour des raisons physiques ; ce n'est qu'un moyen pour se garder en forme ; le yoga est un moyen vers une fin et non une fin en soi. Il est nécessaire de comprendre cela clairement car les yogis pratiquent le yoga avec l'intention d'acquérir des pouvoirs psychiques ou d'éveiller la kundalini et toutes ses sottises. De telles choses ne m'intéressent pas".

 

  Il semble injuste de réduire Krishnamurti au yoga et à l'inde en particulier. N'est-ce pas justement ce qui le caractérise le mieux? C'est le fait d'avoir dépassé les limites de la culture et des traditions, qu'elles soient d'orient ou d'occident? Pourquoi essayer de ramener la Liberté dans la prison?

 

 

 

 U.G Krishnamurti n'est pas J.Krishnamurti.

 

  Enfin un dernier point, Isabelle Clerc fait une confusion entre deux auteurs "Uppalari Gopala Krishnamurti" et "Jiddu Krishnamurti".

  Page 61 dans le chapitre sur "La pensée et la cendre", on peut lire:

(extrait) De la pensée, Krishnamurti donnait cette belle image:"Chaque fois qu'une pensée surgit, elle explose et parfois couvre le corps d'une substance analogue à de la cendre...Quand vous ne vous en servez pas, elle se consume et dégage de l'énergie qui chauffe le corps. Ajna chakra(1) prend alors le relais de la pensée(2)."

 

1. Ajna signifie"commande" et désigne le chakra situé au point intersourcillier, qui relie l'absolu, dont il reçoit les ordres, au phénoménal concentré dans Vihudi, le chakra an centre de la gorge.

2. Rencontre avec un éveillé contestataire, Paris, Les deux Océans, 1994, P.13-14.

 

  Nous voilà reparti vers le yoga, avec les chakras...Oui mais voilà, le livre "Rencontre avec un éveillé contestataire" n'est pas de J.Krishnamurti, mais de U.G.Krishnamurti.

 

  Comment peut-on croire que J.Krishnamurti puisse écrire de telles choses? Faire le lien entre l'observation des pensées et encore (une nouvelle foi) une croyance due au yoga. Je vois bien que des personnes vont dire, "mais moi j'ai fait l'expérience de ces choses." D'accord, mais cela ne prouve rien du tout, car il est certain que la croyance entraîne l'expérience. En ayant foi dans certaines pratiques, l'esprit peut projeter et vivre les expériences qui correspondent à cette foi. Mais ce vécu est-il vrai?

  Pour celui qui vit cela, c'est très réel, mais cette "réalité" est-elle la vérité? L'expérience peut être teintée d'illusion, elle peut être fausse. Mais ce n'est pas le sujet de cet article...

 

 

 

  Voilà chers lecteurs et amis, quelques points que je souhaitais vous faire partager concernant ce livre sur J.Krishnamurti. Il est surprenant que de telles approximations et erreurs soient présentes dans un livre des Éditions Points, liées aux Éditions du Seuil. Surtout dans cette belle collection "Sagesses, voix spirituelles".

  Il est bien de lire, et il est bien aussi de ne pas accepter tout ce qui est écrit. Gardons notre regard clair et ayons un esprit alerte et vigilant.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 08:41
 
 
    L'activité livresque se bouscule autour de Jiddu Krishnamurti, après la sortie du livre "Face à soi-même" (voir ce lien Actualité: Nouveau livre de J.Krishnamurti, "Face à soi-même". ), un autre livre arrive pour le 3 novembre prochain.  
 
   Le titre du livre est "Krishnamurti, l'ami précieux", c'est une anthologie de textes choisis et présentés par Isabelle Clerc. Éditions du Seuil, collection Sagesses.
  
Krishnamurti l'ami précieux
 
Voici la présentation de l'éditeur:
 
 
Krishnamurti
Figure de la liberté
  
Date de parution 03/11/2011
Points Sagesses
112 pages - 6 € TTC
  
  Percutant, intransigeant, Jiddu Krishnamurti (1895-1986) est la figure même du sage révolutionnaire. Sa parole est fondée sur la conviction qu’un véritable changement dans la société ne peut émerger que d’un bouleversement radical de l’individu. Car la vraie liberté passe par une profonde mutation intérieure que ni les religions, ni l’athéisme, ni les idéologies ne sont capables de produire.
  Ayant rejeté les différents conditionnements où il fut lui-même pris, Krishnamurti nous exhorte à penser par nous-mêmes avec indépendance et clarté, à nous libérer des "cages" qui nous contiennent et des filtres qui déforment notre vision de la réalité, afin de tracer notre propre sillage plutôt que de suivre celui d’autrui, qu'il soit maître à penser ou gourou. Inlassablement, il a parcouru le monde, exposant à de vastes auditoires les moyens de parvenir à l’état de liberté. L’essentiel de son propos tient en une seule phrase : « La vérité est un pays sans chemin. »
   
   Isabelle Clerc
  Écrivain et journaliste, elle a notamment publié Valérie Valère, un seul regard m’aurait suffi (Perrin, 1988), Little Buddha (Le Livre de Poche, 1994), La Liane des dieux (Accarias L’Originel, 1998) et Petit X, histoires provisoires (Éditions Éoliennes, 2010).
 
  Voici le lien vers le site de l'éditeur: http://www.seuil.com/livre-9782757823941.htm 
 
 
  Émission radio sur France Culture.
 
  Il y a eu une émission sur France Culture ce dimanche 23 octobre, avec l'auteur.
  Voici le lien pour écouter le dialogue:
 
 
   Critique du livre.
 
   Aprés la lecture ce de livre, et avoir eu quelques surprises, nous avons réalisés une critique que vous pouvez lire dans le lien ci-dessous :
 
Partager cet article
Repost0