Informations et activités

 

Accueil

Rencontres

Photos de rencontres

Audio

Vidéos

Textes

Livres

Librairies partenaires 

 

Vous pouvez aussi nous suivre sur:

Facebook YouTube          

Rechercher

Newsletter

Ma Newsletter

21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 13:39

 

    Perception des odeurs, influencée par les mots.

 

 
        Etude menée par des chercheurs à l’Université d’Oxford.

 

  Ces chercheurs ont fait sentir des odeurs à des sujets, tous en définissant en même temps verbalement ces odeurs.

  Quand ils font respirer de l’air, en disant que c’est une odeur corporelle, les sujets trouvent l’odeur très déplaisante. De même pour un fromage, en l’occurrence le Cheddar, quand il porte l’étiquette « Cheddar », il sent naturellement meilleur que s’il porte une autre étiquette qui indique « odeur corporelle ».

  L’influence des mots, donc des définitions par avance entraîne une attitude de l’esprit. Cela le pré conditionne avant même qu’un réel contact se concrétise.

 

  Cet exemple extrêmement simple, montre qu’une seule définition peut changer notre comportement sans que nous en percevions réellement le mécanisme.

  Évidemment, un mot se rattache à des définitions internes propres, chaque individu a en lui mille définitions possibles ; un mot venant de l’extérieur ne trouve une résonance que si nous avons en nous tout un imaginaire le concernant.

 

  Toute l’imagerie que nous avons concernant un sujet, en fait crée une « croyance » sur le sujet.

  Cette étude est un exemple très simple qui indique tous simplement que : « la croyance entraîne l’expérience ».

 

 

Réf : Sciences et vie n° 1054 / Juillet 2005.

Partager cet article

Repost 0
Paul Pujol - dans Sciences et Cultures